La paralysie et la gourme du Teckel

Votre Teckel peut être sujet à de diverses maladies comme la paralysie et la gourme.

La paralysie

Un Teckel atteint de la paralysie

Un Teckel atteint de la paralysie

Il s’agit pour les Teckels d’une compression de la moelle épinière par l’éruption dans la lumière du canal rachidien d’un ou de plusieurs disques intervétébraux.

Elle se manifeste chez les Teckels dans la portion dorso-lombaire.

Votre compagnon ne pourra plus sauter d’un bond sur son fauteuil et se plaindra quand il essaiera de faire un mouvement ; vérifiez s’il fait le dos rond, essayant d’atténuer la douleur.

A ce stade, recourez aux antalgiques et aux anti-inflammatoires.

Même si vous remarquez une amélioration, ne tardez pas à faire faire un examen clinique ; il se pourrait que ce ne soit le premier signe de la paralysie des Teckels.

Adressez-vous immédiatement à votre vétérinaire : il fera d’abord un examen neurologique centré sur :

  • le réflexe roturien
  • le réflexe au pincement du membre
  • le réflexe à la douleur à la piqûre afin de localiser le siège de la lésion

Il est plus que probable qu’il décidera de faire un examen radiologique pour cerner l’ampleur de mal. Fiez-vous au vétérinaire, il fera tout son possible pour sauver le petit être qui vous est si cher.

La gourme

Il s’agit d’une maladie très grave.

Les difficultés du traitement ainsi que la fréquence des apparitions de cette maladie, qui se transforme généralement en épidémie, devront vous alerter quand vous en observerez les symptômes.

C’est entre 6 mois et 1 an que les chiens sont le plus souvent frappés par la gourme. Elle n’épargne néanmoins pas les chiens adultes ; même les chats peuvent être contaminés.

Transmission

Il semble que cette maladie se transmette par les urines des chiens déjà atteints : nous ne vous apprenons rien en vous disant qu’il n’existe pas de chiens qui puissent s’empêcher de renifler les urines de leurs congénères.

Si votre chien prend son repas avec un chien déjà atteint par la maladie ou s’il touche à des objets déjà contaminés, il peut être contaminé à son tour.

Une épidémie de gourme est très difficile à enrayer car les germes résistent aux antiseptiques.

A titre de prévention, en élevant votre chiot, évitez de l’exposer à l’humidité et aux changements brusques de température, principalement du chaud au froid.

Veillez à la propreté de son “coin” et à son alimentation.

Symptômes

Vous remarquerez aisément les symptômes avant-coureurs de la gourme :

  • une certaine fatigue
  • un amaigrissement
  • des éternuements
  • des yeux chassieux
  • et des attaques convulsives

Ne lui administrez pas n’importe quel remède : consultez plutôt un vétérinaire afin qu’il fasse un diagnostic sérieux qui sauvera votre chien.

Vous remarquerez, chez le chien atteint, la formation de petites pustules sur la peau du ventre et à l’intérieur des cuisses, après l’apparition de petites taches rouges.

Des pustules sur la peau du ventre

Des pustules sur la peau du ventre

Les pustules éclateront quand le chien se grattera, et des croûtes, semblables à celles de l’eczéma, se formeront. Ces croûtes disparaîtront assez rapidement.

Soins

Isolez immédiatement le chien qui a la gourme dans un endroit peu éclairé. Surveillez son alimentation.

Donnez-lui des oeufs, du lait, du sucre et d’autres aliments consistants. Lavez-lui les yeux et le nez aussi souvent que nécessaire ; restez près de lui et réconfortez-le, il en a besoin.

Il existe plusieurs formes de gourme :

  • S’il s’agit d’une forme bénigne, votre vétérinaire réussira certainement à la guérir, mais l’animal devra être surveillé attentivement tout au long de sa convalescence, afin qu’il ne fasse pas de rechute
  • La forme nerveuse est plus dangereuse ; le chien aura des crampes, des spasmes et sera atteint de paralysies qui auront une issue fatale

Dans un cas pareil, demandez conseil à votre vétérinaire ; en effet, si votre compagnon souffre atrocement, votre vétérinaire vous suggérera peut-être de mettre fin à ses jours afin de lui éviter des souffrances inutiles.

Si les parasites qui se trouvent dans l’intestin du chien affaiblissent son organisme, il n’est pas prouvé qu’il existe une relation entre la présence de ces vers et l’apparition de la gourme.

Encore une fois, ne choisissez pas vous-même la médication : consultez votre vétérinaire.

Ajouter un commentaire