Apprendre au Teckel à refuser les aliments donnés par un étranger ou trouvés

Pour éviter tout problème d’empoisonnement, vous devrez éduquer votre Teckel à refuser des aliments donnés par un étranger ou trouver.

L’ordre : « pfft »

Première leçon

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

La méthode la plus employée par les délinquants pour se soustraire au courroux du chien de garde est de lui offrir un appât empoisonné pour s’en débarrasser.

Vous devez donc apprendre à votre Teckel à refuser toute nourriture qui lui serait donnée par un inconnu.

Vous aurez besoin de toute votre patience parce que votre chien est insatiable quand on lui offre un aliment qu’il aime ; il mangera la nourriture qu’il ait faim ou non.

Les repas du chien doivent avoir lieu à heures fixes, mais pendant le dressage, nous vous conseillons de ne lui donner à manger que le soir afin de ne pas l’alourdir avant ses exercices.

Afin de mener à bien cet exercice, vous aurez besoin de l’aide de plusieurs de vos amis ; choisissez des personnes que votre chien connaît et d’autres qu’il ne connaît pas du tout.

Faites jeûner l’animal une fois par semaine et, quand il est à jeun depuis la veille, amenez-le vers la piste où arrivera un assistant déjà connu du chien.

Bavardez et laissez votre ami caresser l’animal.

Attachez le chien à un arbre et éloignez-vous pour vous cacher quelque part d’où vous pourrez observer ce qui se passe. Votre ami s’approchera du chien, avec un journal enroulé, tout en veillant à laisser une distance de 20 cm entre lui et le chien en laisse.

Il l’appellera par son nom et lui offrira un morceau de viande vieux de quelques jours. Mais juste au moment où le chien voudra prendre le morceau de viande dans sa gueule, votre assistant devra retirer sa main et donner au chien un coup sec sur le museau et un autre coup sur les pattes avec le journal roulé.

Il s’en ira ensuite rapidement ; sortez de votre cachette et dites au chien « non » et, au moment où votre ami le frappera, dites-lui « pfft ».

Votre ami, en partant, aura laissé tomber le morceau de viande près du chien ; ramassez-le, montrez-le-lui et répétez « non, pfft » tout en lançant la viande loin de vous.

Deuxième leçon

A la leçon suivante, votre Teckel ne devra pas connaître votre assistant. Bavardez avec ce dernier devant le chien.

Votre ami sortira de sa poche un aliment qui ne sera pas de la viande, cette fois-ci. Comme dans l’exercice précédent, il offrira cet aliment au chien et le frappera de la même façon.

Votre ami partira rapidement en faisant du bruit. Retenez votre chien tout en ordonnant « aboie, aboie ».
Par la suite, répétez l’exercice en laissant le chien en liberté.

Ajouter un commentaire