Le Teckel et la vie sociale

Si vous avez dressé votre Teckel en suivant à la lettre les instructions données, vous avez près de vous un chien de compagnie et de garde parfait, et vous pouvez en être fier.

 

Son extrême fidélité fera naître entre vous des liens privilégiés qu’il voudra toujours approfondir davantage.

N’oubliez pas que vous êtes le maître, que c’est vous qui décidez de ce qu’il faut faire : aller se promener, jouer, etc. Votre Teckel est perspicace, et toute faille dans votre autorité jouera contre vous.

Faites-lui un brossage soigneusement le plus souvent possible, il adorera cela, et les compliments de vos amis, compliments qui rejailliront sur vous, le raviront.

Son dévouement est total, envers vous et envers votre famille ; il aime le foyer familial, à condition qu’il en soit le centre bien sûr.

Les longues promenades quotidiennes doivent être pour vous une obligation. Faites-lui faire beaucoup d’exercice.
Un Teckel actif gardera sa forme ; il ne grossira pas (n’oubliez pas qu’il y a tendance).

Consacrez donc une partie de votre temps libre à vous occuper de lui : surveillez son hygiène, promenez-le, faites-lui faire des exercices ; votre compagnon développera ainsi au maximum ses dons naturels.

Le Teckel et les enfants

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Apprenez à l’enfant à ne pas tirer sur la queue du Teckel, expliquez-lui que cela fait mal au chien. Le Teckel n’est pas patient, et il lui faudra une bonne dose de compréhension pour ne pas réagir.

L’enfant ne perçoit pas le chien de la même façon que le perçoit l’adulte. Pour un tout jeune enfant, votre Teckel est une longue saucisse sur laquelle il peut tirer.

Attention aux tout petits : ils pourraient avaler des poils si vous possédez un Teckel à poil long.

Vous observerez que l’enfant est instinctivement attiré par le chien et vous ne devrez rien faire pour entraver cet élan.

Ce n’est que vers l’âge de 5 ans que l’enfant comprendra que le chien est différent de lui ; il tentera d’exercer ses talents de domination sur lui avec moins de conséquences que sur les humains. Mais il comprendra vite qu’il est mal tombé avec le Teckel qui, lui aussi, et avec beaucoup plus d’astuce, de ruse et de succès, voudra dominer.

Le Teckel adore les enfants mais sa patience a des limites pour supporter leurs inévitables caprices. Il faudra donc inculquer à vos enfants la prudence et la modération. Le Teckel pourrait mordre, légèrement pour la première fois, en signe d’avertissement ; il faut espérer que l’enfant aura compris la leçon.

Si l’enfant reçoit ses petits amis, votre Teckel les accueillera joyeusement, mais avec un peu de méfiance. Prévenez les amis de votre enfant de ne pas agacer votre compagnon.

Le Teckel est le compagnon idéal pour les enfants de nature calme et rêveuse, ce sera l’harmonie parfaite. Quant aux enfants turbulents, ils devront se retenir d’agacer l’animal ; la retenue n’a jamais fait de mal à personne.

Ce que l’enfant devra vaincre

Avant tout, l’enfant devra s’habituer au mode de vie du Teckel, à son impatience, à son désir d’être présent dans toutes les situations. Comme nous l’avons expliqué précédemment, l’enfant pourrait être mordu en signe d’avertissement s’il agace trop votre Teckel.

Même s’il est dressé convenablement, votre Teckel n’acceptera pas n’importe quoi de n’importe qui, mais sa gueule est toujours à l’affût de toute nourriture qui passe et même de celle qui se trouverait dans la main de l’enfant.

Apprenez et expliquez à l’enfant que le fait de donner au chien une sucrerie n’est pas bon pour lui, que ses dents en souffriraient. Il n’est pas certain que l’enfant se pliera à cette argumentation, mais essayez toujours, vous verrez bien.

Ce que l’enfant devra accepter

Enseignez à votre enfant que le Teckel n’est pas un objet sur lequel reporter son humeur et qu’il n’a pas à supporter des sévices, même par affection.

Comment apprendre à un enfant à bien se conduire avec un Teckel

La meilleure méthode sera de faire participer l’enfant au dressage et de lui enseigner les ordres que le Teckel pourra accepter de lui.

Vous enseignerez à l’enfant le respect réciproque entre le chien et lui. L’enfant et le Teckel ont besoin d’affection et ils peuvent s’en donner mutuellement en se faisant aider par les parents et par les maîtres.

Si vous allez faire une promenade accompagnée de votre enfant et de votre Teckel, il serait bon de rappeler à l’enfant ce qu’il a appris lors du dressage du chien afin qu’il ne donne pas des ordres à tort et à travers.

Enseignez à l’enfant comment user de patience pour arriver à se faire obéir.

Ayez l’œil sur votre enfant dans ses relations avec votre compagnon : vous remarquerez qu’il apprend beaucoup de choses sur lui-même en vivant dans l’entourage du Teckel.

Les leçons de dressage ne sont pas perdues lorsqu’elles ont été données par un maître compétent.

Le Teckel et les amis

La réaction du Teckel à la visite d’amis chez vous (et chez lui) est intéressante à plus d’un point de vue : il sera, bien entendu, près de vous pour les accueillir, mais son œil sera vigilant et il fera le tri entre ceux de vos amis qui lui sont sympathiques et ceux qui ne le sont pas.

Il est bon que vous préveniez vos invités que votre Teckel choisira lui-même SES amis et que vous n’y êtes pour rien.

Le Teckel et les autres animaux

Étant un chasseur, votre Teckel aura tendance à courir après les petits animaux ressemblant à du petit gibier comme le lapin, le hamster, le cobaye, etc.

Ce qui est plus courant et plus grave, c’est la chasse au chat du voisin : tenez votre Teckel bien en laisse durant vos promenades si vous voulez garder de bonnes relations avec vos voisins.

Ses relations avec les autres chiens sont des relations basées sur la méfiance, donc pas des meilleures.

N’ayez pas chez vous d’autre chien de chasse, votre Teckel en serait jaloux ; exclusif comme il est, il ne laissera aucun chien prendre sa place dans votre cœur.

Ajouter un commentaire