Comment se fait la présentation chez le Teckel

Les loups, parce qu’ils vivent entre eux, parviennent à garder leur race pure. Par contre les chiens, et parmi eux le Teckel, astreints à rencontrer d’autres racines canines au gré de leurs promenades, doivent être surveillés de près.

Introduction

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Vous devrez surveiller très attentivement les reproducteurs directs et tenir compte de leur généalogie, afin d’être certain d’assurer la continuité des caractéristiques anatomiques de la race et de rejeter les chiens qui présentent des défauts.

Il a souvent été dit qu’un premier accouplement avec un chien bâtard influence les mises bas suivantes, et que cette chienne mettra à nouveau des bâtards même si elle est accouplée par la suite avec un Teckel de race pure. Ce n’est pas exact.

Aucune base scientifique ne vient prouver cette assertion qui ne tient qu’à des croyances populaires.

Ce qui est vraiment problématique, c’est l’atavisme (l’hérédité éloignée). En effet, même en choisissant très consciencieusement les reproducteurs, les chiots peuvent présenter des caractéristiques sans qu’il soit possible d’en connaître les causes.

Il est donc nécessaire de bien connaître les antécédents d’un chien de race avant de l’accoupler. On ne doit pas s’en tenir aux caractéristiques des parents mais essayer de remonter de quelques générations en arrière.

Prenez un maximum de précautions tout en sachant que vous pourriez quand même avoir des surprises.

Par ailleurs, méfiez-vous d’une consanguinité excessive qui pourrait donner lieu à des phénomènes de dégénérescence.

En résumé, sachez qu’il serait dommage, sous prétexte qu’elle satisfasse ses instincts naturels, de laisser votre Teckel femelle produire une nouvelle génération dans n’importe quelle condition.

La présentation

La chienne a ses premières chaleurs entre 8 et 12 mois et elle atteint son aspect définitif d’adulte à environ 10 mois. Mais il n’est pas bon de la laisser porter plusieurs chiots à cet âge, la consolidation de son squelette n’étant pas terminée.

Il vaut donc mieux attendre ses deuxièmes chaleurs ou même ses troisièmes pour la « présenter » à un mâle.

Ses chaleurs reviennent périodiquement, en général, tous les 6 mois. Ces périodes peuvent varier, légèrement, selon chaque chienne.

Lorsque la vôtre sera en chaleur, elle deviendra nerveuse, boira plus que de coutume et n’aura pas d’appétit ; ses organes génitaux sécréteront un liquide un rien sanguinolent, à l’odeur très particulière, qui mettra le mâle en alerte.

Certains Teckels femelles peuvent refuser de s’accoupler avec un mâle. D’autres auront des préférences et peut-être même des exclusivités pour un certain mâle, qu’il soit de race ou bâtard.

Dans ces cas, il faudra faire exciter la chienne par le prétendant qu’elle a choisi, avec toutes les précautions nécessaires pour éviter une saillie, et lui présenter aussitôt le mâle que vous aurez choisi pour elle en fonction de ses qualités.

En général, la femelle tolère la présence du mâle une dizaine de jours après les premiers symptômes des chaleurs.

L’accouplement devra avoir lieu dans un endroit tranquille, dans l’intimité. Laissez faire la nature si l’accouplement se prolonge et n’essayez pas de les séparer, vous pourriez provoquer une déchirure du vagin.

Dès que votre Teckel femelle est fécondée, ses chaleurs s’arrêtent. Si celles-ci se prolongeaient plus de 2 jours après l’accouplement, essayez une deuxième saillie.

Il est conseillé, si vous ne désirez pas que votre chienne soit fécondée, de lui administrer un contraceptif afin d’empêcher l’ovulation ou d’éviter les chaleurs. Demandez conseil à votre vétérinaire.

La période des chaleurs est assez longue, et vous devrez veiller à ce que la femelle ne s’accouple pas avec n’importe quel mâle. Il pourrait y avoir une fécondation supplémentaire, et votre chienne vous doterait d’une portée hétérogène si les pères ne sont pas de même race.

Si votre Teckel s’est accouplée avec un mâle « douteux », vous pourrez éviter la fécondation en lui injectant dans le vagin de l’eau vinaigrée à raison de 25 ml (5 c. à thé) de vinaigre pur par litre d’eau.

Le sort peut faire que votre chienne soit totalement indocile : il deviendra alors nécessaire de pratiquer l’insémination artificielle.

Il s’agit d’un procédé très simple qui peut être pratiqué par votre vétérinaire. Cette insémination artificielle est, en général, une réussite complète.

Ajouter un commentaire